Lunarista

Informations

ville du pays République Lunaire

Dernière mise à jour : 29/04/2020

Date de recensement dans le monde GC : 22/02/2018

Population : 586 000

Spécialité : Activité portuaire et industrie lourde

Réalisée avec

Lunarista est l'ancienne capitale de la Meridonie. C'est l'une des principales cités portuaires de la République Lunaire situé au bord de l'Océan Glacial Boréal. C'est aussi une cité industrielle lourde et elle possède une centrale nucléaire.

Communiqués

Aucun communiqué n'a encore été écrit.

Carte

 

     Sélectionnez une autre ville :

Journal

Fondée en 1908 par des colons ruthènes du Lagos, Mourmansk devient la capitale de l'Empire de Meridonie en 1911, fondé par une ancienne famille aristocratique lagosienne. Il y font bâtir un somptueux palais royal.

Mais, en 1921, le général Kortakiff renverse la famille impériale, fondant la 1ère République de Meridonie.

Son régime durera jusqu'en 1969 ou il sera tuer pendant la guerre durant un assaut dans la ville par des militaires de la République Populaire de Videlle.

C'est en 1967 que la guerre éclate contre sa voisine, la République Populaire de Videlle. Bien moins puissante économiquement et industriellement que Videlle, une large partie de la population du pays est mobilisé pour faire face aux troupes communistes de son ennemie, bien mieux équipés. On estime qu'au moins 35% de la population valide de la ville est ainsi embauché de force dans l'armée et envoyé aux fronts, le reste devant produire la nourriture et faire tourné l'industrie.

En 1970, la paix s'installe dans la République de Meridonie après la mort du général et la défaite de son régime. La ville ayant été marqué par la guerre et par le règne sanguinaire du général, tout ce qui y fait attrait et supprimé et interdit a commencé par les nombreuses statues du général. La ville est aussi destituée de son statut de capitale au profit de Vidskaya (aujourd'hui connue sous le nom de Moonrise), 2ème ville du pays et aussi connu pour être le fief de rebelles communistes et socialistes.

Avant la guerre, la ville comptait alors plus de 250 000 personnes. Après celle-ci, elle n'affichait plus au compteur que 160 000 habitants. On estime qu'au moins 60 000 personnes seraient mortes directement du conflit armée, le reste ayant périe des conditions d'insalubrité, par le manque de vivre ou encore, auraient fuit la ville.

Adoptant une approche socialiste, en plus de la reconstruction de la ville, de nouveaux quartiers populaires sortent de terre dans les années qui suivirent, ainsi que de nombreuses usines redonnant un coup de fouet a une économie moribonde. La politique nataliste adopté par le nouveau gouvernement permettant aussi de renouveler une population en déclin depuis plusieurs années.

Au début des années 80, grâce a de nombreux efforts, les traces de la guerre et de l'ancien régime ne sont plus que du passé. Mourmansk ayant même dépassé les 250 000 habitants.

En 1993, alors qu'une crise économique boursière locale éclate, la ville connaît rapidement un chômage massif. De nombreuses entreprises et usines ferment leurs portes.

1997, la crise perdure, la Méridonie est la plus durement touchée par elle. La cité de Mourmansk n'y fait pas exception avec un taux de chômage de 25%. Le pays est alors au bord de la cessation de payement.

Le 19 décembre 2000, la ville comme le reste du pays intègre le CED, nouvellement formé.

Des mesures sont ordonnées par le nouveau gouvernement afin de redonné un coup de « peps » à la ville dont l'économie est toujours très fragile.

L'industrie est relancé et l'activité portuaire devient plus intensive avec un port agrandi. Mourmansk devenant ainsi le 1er port industriel du pays.
Laissé a l'abandon depuis la crise économique de 1993, le projet de centrale nucléaire est finalement achevé en 2003.

La restauration de l'ancien palais royal commencé en 2001 est achevé en 2004. Il devient un musée ouvert au public.

La ville dépasse les 500 000 habitants en 2005.

Avec la chute du CED en 2015, un « chef de guerre » prend le contrôle de la région. Mais, il sera abattu par les forces restés fidèles a l'ancien régime qui reprennent progressivement possession du pays.

2018, la République Lunaire prend officiellement les rennes du pouvoir dans toute la région, remplaçant le CED. Mourmansk est alors renommée en Lunarista.

Visites

Cette ville n'a pas encore de visiteurs