Moondabat

Informations

ville du pays République Lunaire

Dernière mise à jour : 29/04/2020

Date de recensement dans le monde GC : 21/02/2018

Population : 713 000

Spécialité : Centre économique régional

Réalisée avec

Moondabat est une des plus anciennes villes habités de la république Lunaire.

Ancienne capitale de la République de Palatoniale puis, de l'Union Soviétique de Gécée.

Elle est la préfecture de sa région et reste aujourd'hui un important centre économique du pays, en plus d'être l'un des plus grands ports sur les bords de la mer intérieure d'Aurinéa.

Communiqués

Aucun communiqué n'a encore été écrit.

Carte

 

     Sélectionnez une autre ville :

Journal

Durant l'année 1860, le chef de l'expédition deltane, André Palatoniale établit une colonie dans la région, désertique, après l'abandon de ses habitants 2 siècles plus tôt. Un petit village en bois, tête de pont des expéditions dans la région, est fondé la même année. Il prend le nom de Palatoniala, du nom de l'explorateur, décédé quelques mois après d'une maladie.
Le village prend de l'ampleur et grandit, devenant une ville. La région est de plus en plus explorée, des ruines étant trouvés un peu partout.

Un grand incendie en 1879 détruit presque intégralement la ville, alors bâtie majoritairement en bois. Lors de la reconstruction, les briques et la pierres sont alors favorisés.

En 1891, une nation est née le long de la mer intérieure, s'étendant encore peu dans l'intérieure des terres, devenant la République de Palatoniale dont Palatoniala en était la capitale.

La cité prend de l'ampleur, atteignant les 100 000 habitants au début du 20ème siècle.

En 1929, la cité devient le fief du parti fasciste et conservateur d’extrême droite, l'Union Nationale du Peuple. En 1936, ils gagnent les élections municipales, puis nationales. Ils font par la suite interdire les partis de gauche, surtout communistes dans la capitale. Des émeutes éclates dans la ville mais elles sont réprimés dans le sang par la police et la milice nationale.

En 1941, une guerre civile éclate, opposant Palatoniala à Videlle, plus grande ville du pays, écrasée par de lourds impôts imposés à la région videlloise par le parti de l'UNP. Elle se terminera par une victoire des révolutionnaires communistes et socialistes de Videlle. Sa région devenant une nation indépendante en 1952.

Humiliés et ruinés, la ville comme le pays sont au bord de la faillite. Le parti de l'UNP se fait écrasé aux élections de 1953 par un parti de droite plus traditionnel et surtout moins extrémiste. L'UNP sera finalement dissous quelques années après.

Remontant lentement la pente, la ville pense ses plaies. L'économie étant dans le vert et la population augmente de nouveau, favorisé entre autre par une politique nataliste.

Alors que la guerre entre la République Populaire de Videlle et la République de Méridonie, se termine en se soldant par une victoire de cette première, un traité de paix étant signé en cette année 1970, Palatoniala dépasse les 400 000 habitants.

En 1981, un président socialiste est élu à la présidence de la république palatonialienne pour la 1ère fois de son histoire. 3 ans après, les chefs d'états de la République Socialiste de Sandonie et de la République Populaire de Videlle sont reçu au palais présidentielle de la capitale, Palatoniala. C'est le début d'une période de paix et de prospérité dans la région.

En 1985, la ligue de football inter-nation est née. L'équipe de Palatoniala y participant.

En 1993, une crise économique frappe les bourses de Méridonie et de Palatoniale. La ville en subit les contre-coups de plein pied. 4 ans après, la crise perdure, l'activité économique restant touché et le chômage haut.

En novembre 1998, un scandale de corruption éclate dans la capitale. Le gouvernement d'alors se retrouvant mêlé a de sordides histoires liés à la mafia locale. Des manifestations monstres éclatent dans tous le pays, les plus grandes étant dans la capitale. Un nouveau gouvernement remplaçant l'ancien, destitué, prend place en urgence en décembre de la même année.

Le 19 décembre 2000, à 20h, le président de la République de Palatoniale signe le traité d'unification avec les 3 autres nations, donnant naissance à la République Soviétique du CED. Palatoniala est relégué au rang de préfecture régionale.

L'année d'après, la ville dépasse les 600 000 habitants.

29 avril 2011, l'USGC est fondée, Palatoniala est choisie pour en être la capitale. Des travaux tentaculaires y sont organisés. Au vu du nombre incroyable d'ouvriers présent sur place, en à peine une année, le site choisi comme siège du gouvernement soviétique est presque terminé. La tour de l'Unité, véritable phare et symbole de la puissance communiste siégeant en son centre se voit a des kilomètres à la ronde.

En 2012, la ville participe à la ligue GC de football.

Après la période noire suivant l’effondrement du CED, la guerre civile se termine en 2017. En 2018, la ville est renommée en Moondabat, par le nouveau gouvernement de la République Lunaire. La cité gardant son titre de préfecture régionale.

Visites

Cette ville n'a pas encore de visiteurs