logo

OCGC

Organisation des Cités gécéennes

Conférence de presse du 08 juillet 2020 : Chikungunya et situation en Océania

Publié le 09/07/2020

Bonjour à tous.

Déjà avant de commencer, merci à tous pour vos nombreuses questions. Cette conférence de presse doit permettre de vous partager la position de l'OCGC sur les thèmes qui font l'actualité en ce moment, un format plus interactif qu'un simple communiqué, forcément. Trois thèmes sont à l'ordre du jour, je vous laisserai donc prendre la parole suivant ces indications, je vous en prie première question.

L'épidémie de Chikungunya 2020

  • ONP : Étes vous favorable à la création d'une organisation mondiale de la santé sous la direction de l'OCGC ? Une telle organisation peut-elle améliorer les réponses fasse à la diffusion de maladies comme le #Chikungunya ?

Je voudrais commencer naturellement par avoir une pensée pour tous ceux qui souffrent de l'épidémie actuelle. Qu'ils aient perdu un proche, une source de revenu ou simplement leur sentiment de sécurité face à une maladie invisible, je tiens à vous assurer de ma profonde considération et de mon respect face à une épreuve. Sans détour : oui, je suis favorable à la création d'une organisation internationale dédiée à la santé. Cette crise peut être durable, notre action doit l'être tout autant. Le but n'est pas de dédoubler l'OCGC, mais d'avoir une structure spécialisée qui permettre d'agir dans des crises comme celle du Chikungunya dont vous parliez. Je suis convaincue qu'une telle organisation est nécessaire, je défendrais donc l'initiative mapetienne en ce sens et je proposerai un modèle de structure pour cette nouvelle organisation afin d'enrichir le débat. Ce débat des pays membres de l'OCGC devra façonner cette nouvelle organisation internationale. La santé est un sujet mondial, sa réponse doit être mondiale. J'espère que nous pourrons voter la résolution de sa création le plus vite possible une fois l'organisation définie clairement. Elle devra être démocratique et souple. Nous en reparlerons dans nos travaux à l'AG, qui ouvriront très prochainement j'en prend l'engagement devant vous. Nous devons cette exigence d'efficacité pour tous ceux qui voient leur quotidien bouleversé par cette épreuve.

  • ITV : Ambassadeur de Mapete à l'OCGC, @Rgolberg, a proposé il y a quelques semaines la création d'une OMS. Quelle est la position de votre administration sur cette dernière ? Et quelles seraient les compétences de cette organisation ? Quand les débats pourront t-ils commencer à l'Assemblée Générale ?

Je vous ai donc dis que j'y étais très favorable, ses compétences seront à déterminer lors de sa construction dans le débat à l'AG. Le vote viendra enteriner ce modèle, qui reste encore à définir et j'invite tous les pays à exposer leurs idées. Je présenterais dans les prochains jours je l'ai dis un modèle en proposition, on verra comment il sera reçu.

  • Echo de Sylvania : Comment fonctionnerait le financement de l'OGS si elle voyait le jour ?

Là encore, question technique dont les modalités seront à définir lors de futures négociations sur l'intégration des organisations internationales dans Tempérance. L'approche privilégiée est celle présentée par le Comité Politique pour son Plan Harmonie : c'est à dire une contribution en ressource Budget des pays qui veulent y participer, pour des montants dont chaque pays pourrait juger l'importance. Participer au financement des programme de l'organisation sera donc une dépense, mais surtout un investissement récompensé en échange par les ressources produites par l'action de cette future organisation que j'appelle de mes vœux.

  • Mapete 1ère : Le Chikungunya va t-il avoir des conséquences économiques dans le monde GC?

J'ai eu la chance de diriger le Comité Économie, et même depuis la présidence j'ai naturellement un œil extrêmement attentif sur la situation mondiale. À l'heure actuelle, cette pandémie n'a pas de conséquences importantes au point qu'elles en affectent la balance Tempérance des pays. Néanmoins ce relevé étant réalisé par les pays eux-même, je les invite à signaler si leur économie souffre gravement et durablement d'une perte économique. Pour ce faire, il suffit d'ajouter une infrastructure RP "Dépense" dans leur ville Communauté. Si vous ne savez pas comment faire, l'OCGC vous enverra de la documentation. Contactez-nous si vous en avez le besoin, ces statistiques sont un outil de réponse à la crise. Nous verrons dans les prochains mois si l'impact économique aura été important ou non.

  • Örindorfer Allgemeine Zeitung : L'OCGC est-t-elle vraiment puissante lors des épidémie de chikungunya ou lors de conflits ouverts ? Va-t-elle protéger le commerce international ?

Parler de puissance est forcément un enjeu pour l'OCGC. Si l'Organisation des Cités GéCéenne ne sert à rien, qu'elle n'a pas de raison d'être, alors autant s'arrêter là et la déserter. Ce n'est pas ce que je crois, et c'est pourquoi nous devons aller plus loin que ce à quoi chaque pays est capable. La création d'une organisation pour coordonner les actions, et agir elle même contre les risques sanitaires rentre dans ma définition de la puissance, au sens où elle peut changer des vies. Sur le commerce, je rappelle que nous avons rendu possible la reconnaissance Tempérance des accords économiques internationaux, c'est une protection utile. Nous n'allons pas imposer aux pays de rouvrir leurs frontières, nous devons traiter les causes de ces refermement, là l'OCGC est utile.

Situation en Océania

  • Radio Océania : Nous aimerions connaître la position officielle de l'OCGC quant à la situation en Océania ?

Ma position est claire, ce qui n'est pas le cas de la situation là bas d'ailleurs : aujourd'hui, nous n'avons pas assez d'éléments pour tirer une conclusion définitive des événements d'Océania. Je me félicite que Karl Sylver-Stone utilise l'Assemblée Générale, mais la sanction ne peut marcher qu'une fois la situation tranquilisée, et si besoin est bien évidemment. Actuellement il n'est pas l'heure des conclusions, mais celui de la recherche des faits. Je propose donc qu'un groupe d'expert du Comité Politique aille sur le terrain enquêter et déterminer ce qui s'est réellement produit, si la Mandelsy et l'Empire Carnackien donnent leur accord bien évidemment. Mais c'est leur intérêt, ils ont définitivement plus à perdre qu'à gagner dans ce conflit. Il va sans dire que ces enquêteurs représenteront l'OCGC, s'en prendre à eux serait s'en prendre à l'OCGC, et je préfère ne pas vous parler des terribles conséquences pour le moment puisque nous ne devrions pas avoir besoin d'aller jusque là. En attendant, un vote à l'AG me semble précipité, en témoigne l'abstention et les votes blancs qui risquent d'atteindre des niveaux historiques ce week-end. Je propose à KSS de décaler sa proposition une fois l'enquête indépendante de l'OCGC terminée.

  • TVCK : Carnack a identifié certains des corps des assaillants de l'attaque de la frontière et notamment celui de Fayan Astanys, un proche de KSS, des sanctions pénales envers lui sont elles envisageables ? L'OCGC est-elle en mesure de faire changer les choses en Mandelsy en ordonnant à monsieur Sylver Stone de quitter ses fonctions politiques ? Un criminel ne peut être à la tête d'une nation ?

Beaucoup de questions, dans l'ordre déjà : n'ayant pas de tribunal international, des poursuites à l'échelle mondiale sont impossibles. Est-ce que ça serait souhaitable ? À débattre, si des pays trouvent le sujet important qu'ils déposent une motion à l'Assemblée Générale, ce pourrait être l'occasion de s'intéresser à cet aspect. Sinon vos autres questions, ce n'est pas à des gouvernements étrangers, et encore moins à l'OCGC de choisir les dirigeants d'un pays. Je n'ouvrirais pas la boite de pandore en commençant à critiquer chaque chef d'État, d'autant que ça ne m'intéresse pas. Chaque leader tient une légitimité sinon il ne serait pas en place, tout simplement, que l'on accepte ou pas. Après l'AG a tout loisir de voter les textes qu'elle veut, mais comme je l'ai dis précédemment se servir de l'hémicycle mondial comme d'un tribunal n'est pas la bonne méthode je pense.

  • SMM : Que pensez-vous si la Mandelsy quittait l'OCGC si sa résolution est rejetée comme peut dire Karl Silver Stone ?

Le départ d'un pays membre de l'OCGC serait un déchirement. À nous de trouver des arguments pour le contre dire. Mais par exemple je ne sois pas sûr qu'il soit souhaitable pour lui de quitter une organisation qui prochainement aura une agence sanitaire pour aider les pays à faire face au chikungunya. Idem avec la possibilité prochaine du Comité économie d'établir des prêts, ou encore de gagner des ressources en référençant ses monuments. Et je suis convaincue qu'il en a conscience, puisqu'en faisant appel à l'AG, c'est un moyen de faire porter sa voix à l'international. Se retirer de l'OCGC se serait acter sa place en périphérie du monde, alors que la Mandelsy mérite d'être pleinement sur la scène internationale. Nous respectons les choix souverains nationaux, nous accepterons sa décision telle qu'elle soit, mais je répète qu'il faudrait décaler le vote de l'Assemblée après les résultats de l'enquête indépendante.

  • ITV : Que répondez-vous aux critiques de @KSS disant que l'OCGC est devenue une organisation inefficace « dans la défense des plus faibles États face à des États plus puissants » ?

Au niveau de l'OCGC, affirmer qu'il y aurait un traitement différencié suivant les pays est stupide. C'est d'ailleurs pour ce principe d'égalité que je me suis opposé à une pondération du vote à l'Assemblée Générale suivant la "puissance", car être "puissant" ne justifie pas tout. Mais au niveau du terrain, il est clair que le monde n'est qu'inégalités, parfois acceptables, parfois non, mais c'est une constante. C'est là que la diplomatie doit intervenir, car un rapport de domination est le terreau parfait du conflit. L'enquête indépendant devra faire la lumière justement, pour voir s'il s'agit bien qu'une attaque gratuite et volontaire, une aggression finalement, ou si c'était de l'erreur et quelque chose de bien plus compréhensible. Nous jugerons ensuite.

  • En Voesbiannie : Si jamais un conflit débute entre la Mandelsy et Carnack, que fera l'OCGC ?

L'OCGC n'est pas un acteur international comme un autre, cette organisation est avant tout ce qu'en font ses membres. Si un conflit démarre, l'urgence sera de temporiser la situation et de tout faire pour éviter le bain de sang. La diplomacie est notre meilleure arme, la seule capable de régler durablement les conflits, mais si elle ne suffit pas nous saurons trouver d'autres moyens.

Autres sujets

  • En Voesbiannie : L'OCGC a cette année surveillé les élections en Rodina. Pouvez-vous revenir sur cette expérience ? L'OCGC compte t'elle étendre ces dispositions à chaque pays ?

En effet, et je reprendrais la parole très prochainement sur les résultats de cette enquête, j'écourte donc ma réponse sur ce point là. Sinon en effet, il peut être de notre ressort de mener des investigations si elles permettent de légitimer aux yeux du monde un processus électoral par exemple. Nous nous devons d'accepter dans des pays nous demandent de mener ce travail d'authentification, c'es nécessaire et bénéfique à tous. Encore faut-il que l'on soit en mesure d'établir des conclusions claires, c'est ma priorité.

  • Mapete 1ère : Ya t-il une possibilité d'armée OCGecéene en cas de conflit armé ?

À ce stade je ne suis pas faborable à une armée de l'OCGC en tant que telle. Son commandement serait horrible à organiser, ce serait ouvrir la porte à des dérives qui ne sont pas souhaitable. Notre principale arme doit rester la diplomacie, c'est notre essence même. Mais on peut tout à fait envisager que l'OCGC, à travers un vote de l'AG, donne un mandat à des Nations pour effectuer une opération militaire, là ça me semble déjà plus réaliste.

  • En Voesbiannie : Un conflit s'annonce, la guerre à Ravello perdure, et partout dans le monde, des germes de conflits grandissent. L'OCGC a pour l'instant un bilan relativement mauvais quant à la préservation de la paix. Qu'en pensez-vous ? Que comptez-vous faire ? 

Soyons clair : oui c'est un aveu d'échec. Un échec collectif. Mais une situation récupérable, rien n'est perdu si j'ose dire. On est loin des conflits massifs, comme c'était le cas avec la Guerre du Delta ou la crise Euralienne par exemple. Si l'on exclut le cas de la piraterie, qui est jugulée efficacement par le Comité Politique actuellement. Nous devons continuer nos efforts, ne pas nous porter vers la solution que facilité qu'est la course à l'armement et au contraire se lancer dans celle de la coopération. C'est désormais chose faite.

  • L'Écho du Vasel : Mme Keberg ! Pensez-vous que dans des situations pareils, l'OCGC a-t-elle les épaules pour résoudre ses états membres à aller vers la désescalades des tensions ?

Me demander ce que je pense sur ce point n'est pas très instructif, puisque répondre non serait démissioner de ma mission. Bien sûr que l'OCGC doit avoir les épaules assez solides pour résoudre ce conflit, c'est ce à quoi je travaille chaque jour.

  • En Voesbiannie : Pensez-vous que l'OCGC a la puissance d'entreprendre des mesures radicales pour le bien du peuple, comme une sécu universelle mondiale ?

Votre journal est décidément très actif dans cette conférence de presse, et je vous en remercie naturellement. Et sinon, même si votre question a pu faire sourire certains de vos collègues ici présent, je veux y répondre très sérieusement et le plus concrètement possible en vous lisant un extrait du second paragraphe de sa page du wiki : « l'OCGC fixe les règles internationales nécessaires à la pérennité de la paix dans le monde ». Le « bien du peuple » comme vous dites, est notre seule boussole. La seule. Forcément, je mentirais en disant que c'est le cas pour tous les pays qui la compose, mais mon organisation n'existe que dans le but d'améliorer la vie de ses populations. En aidant au développement économique, culturel, à régler des conflits pacifiquement et en assurant une coopération de chaque instant. Une sécurité sociale universelle, je pense qu'une majorité de pays ne sera pas favorable et l'échelle nationale reste la plus appropriée. Mais des transfert de richesse, oui l'OCGC le permet avec les infras RP. Vous pouvez signer des accords internationaux pour vous enrichir, ou d'autres accords pour transférer du Budget d'un pays A à un pays B. Ce ne sont pas des « mesures radicales », certes, mais comme ça nous avançons. Le pragmatisme n'est pas une fin en soit, c'est un idéal humaniste qui doit porter nos projets. C'est ce à quoi je m'efforce chaque jour, avec vous, à développer des outils nouveaux. Pour vous, pour nous permettre de nous rapprocher de ce monde de progrès, de richesse et de paix. C'est ça la plus grande force de la communauté internationale, c'est notre vocation à l'OCGC, et jamais je ne vous reprocherais vos critiques. Vous pouvez penser que l'on va pas assez loin, trop peu rapidement... dans ce cas prenez les devant et présentez à la communauté internationale votre projet. L'AG tranchera. L'inquiétude pour savoir si l'OCGC sera à la hauteur doit tous nous motiver à atteindre ce but. C'est VOUS qui façonnerez notre monde.

Je vous remercie tous pour vos nombreuses questions,

Ensemble, nous avançons.

L'OCGC a pour l'instant un bilan relativement mauvais quand à la préservation de la paix. Qu'en pensez-vous? Que comptez-vous faire?

Réactions

  • Aurélian CASTLE

    Polaro · Président du Polaro
    Le 10/07/2020 à 15:42:36

    Chère Elysa Swan Margaret,

    cher Karl Sylver Stone,

    je vous remercie de votre confiance qui va nous permettre de faire toute la lumière sur les événements de ces dernières semaines. Ces investigations seront tenues par un groupe d'expert du Comité Politique, tous n'ayant bien entendu aucun lien avec les troubles actuels ni avec vos deux États soyez-en rassurés. Je suivrais personnellement cette affaire, et veillerai à ce que ses conclusions soient claires afin que la communauté internationale connaisse l'état de la situation.

    Le vote de la Résolution 20-008 que porte la Mandelsy a donc été repoussé d'une semaine comme convenu.

    Cette équipe sera envoyée sur place dans les toutes prochaines heures, nous comptons sur votre coopération tout au long de ce processus difficile mais nécessaire. Ces agents représenteront l'OCGC, je l'ai déjà dis mais je compte bien sûr sur tout le monde afin de leur garantir des conditions d'enquête et de sécurité les meilleures possibles. Je ne permettrais pas que l'on entrave leur mission, et encore moins que l'on s'en prenne à eux directement.

    Je vous remercie de votre confiance,

    votre dévouée présidente de l'OCGC, Julia Keberg.

  • Son Altesse impériale Elysa Swan Margaret Ière Carnackus

    Empire Carnackien ·
    Le 09/07/2020 à 11:18:26

    Mon cher peuple, chers dirigeants, 

    Mon gouvernement et moi même avons entendu avec bienveillance les paroles de Madame la présidente Julia Keberg. Je tiens avant toute chose à rappeler la position qu'a toujours tenu l'Empire Carnackien dans son histoire contemporaine. Notre nation est pacifiste, fraternelle et solidaire. Au cours de son histoire elle a sû créer des liens d'amitié avec son pays voisin la Mandelsy.

    Il faut savoir que notre nation bien que pacifiste dès lors qu'elle se sent menacer se doit de réagir afin de garantir la sécurité de nos concitoyens et d'assurer l'intégriter de notre territoire national. C'est dans ces conditions que j'ai engagé les forces armées carnackiennes le long de la frontière carnacko-mandelsienne et que j'ai ordonné à la IIe flotte impériale de rejoindre les eaux internationales au nord de la Mandelsy. Ces manoeuvres militaires sont purement défensives et n'ont pas vocation à succiter la peur. L'Empire Carnackien ne souhaite pas une escalade des tensions. Nous avons sû faire preuve de dicernement et surtout de calme à la vue d'une telle situation. Il est important de rappeler qu'au moment même où je m'adresse à vous, notre nation a dû une nouvelle fois faire face à une attaque non négligeable. En effet, hier quatre roquettes ont été tiré depuis la Mandelsy et avaient pour objectif final le poste frontière n°14D dans lequel se trouvait pas moins de cinq cent de nos soldats. Grâce à notre système de défense aérien nommé "Bouclier" nous sommes parvenus à intercepter ces missiles. L'Empire Carnackien entend bien éclaircir la situation et trouver les coupables de ces attaques. Nous ne les laisserons pas impunis. 

    Dans une optique de transparence et de coopération, nous acceptons l'aide de l'OCGC au travers d'une enquête internationale visant à mettre le jour sur la vérité et apaiser dans le meilleur des cas les tensions entre nos deux pays. 

    Je vous remercie, 

     

    Sa sainteté, son altesse impériale Elysa Swan Margaret Ière Carnackus 

  • Madame Justine De Salamille

    Mandelsy · Porte parôle de la Mandelsy
    Le 09/07/2020 à 7:05:51

    Mesdames, Messieurs, cher dirigeants,

    Pour une fois les parôles de Mme Keberg ne sont pas vides. Il va de soit qu'il est dans l'intérêt de la Mandelsy que la prochaine résolution de l'AG soit acceptée. Aussi, et malgré ma relative méfiance envers l'OCGC, j'autorise cette organisation à mener une enquête sur les récents évènements. Cette enquête devra se faire en toute impartialité ! Cela exclut donc l'implication de certain membre de l'organisation, trop proches de certains béligérants du conflit qui nous oppose avec l'Empire Carnackien. Je suspens donc cette résolution aux résultats de l'enquête.

    La Mandelsy n'ayant rien à cacher, je suis confiant dans les suites qui seront données à cette enquête. J'espère que mes homologues carnackien accepteront ces modalités.

    En vous remerciant pour votre écoute,

    Karl Silver Stone

    Illustrissime Luminescant président de la Mandelsy.

de 1 à 3 sur 3