fait historique

Guerre Noire

Histoire du pays Union des Colonies du Redland

illustration

Incendies sur la mer de Greane

Période du 03 Janvier 1906 au 20 Juin 1912 :

6 ans 5 mois 17 jours

 

La Guerre Noire est un conflit qui a opposé le Brocélia à la coalition Urbano-Greanoise au début du XX°s. Ce qui était au début une exploitation pétrolière s'est vite transformé en guerre meurtrière. Elle a néanmoins vue l'apparition des portes avions et des chars d'assauts, développés par le Brocélia et l'Urbania.

Catégories :

1906: Des ingénieurs Urbaniens découvrent des gisements de pétrole dans les eaux Urbano-Greanoises, à quelques Km des eaux Broceliennes. l'Urbania avec l'accord du Gouvernement Révolutionnaire de Transition de Greane commence l'exploitation des nappes.
Urbania possède les installation, et Greane perçoit une partie du pétrole et des revenus de la plate-forme.

Quelques mois plus tard, le Brocélia, sous prétexte que les flottes Urbano-Greanoises sont trop proches de ses eaux envoie une flotte militaire à proximité de la plate-forme.

Afin de protéger l'installation, Urbania et Greane font de même.

Janvier 1907: Un groupe de pirate Inconnu sévit dans la mer de Greane, attaquant tout type de navires, Brocéliens, Urbanien ou Greanois. Ayant reçu des informations sur une attaque, un convoi pétrolier se voit obligé de croiser les eaux Broceliennes pour rejoindre l'Urbania, les navires sont sous escorte militaire.

Néanmoins, le convoi se fait attaquer et un pétrolier se fait couler, la riposte des navires de guerre coulent un des navires attaquants.

La marée noire atteint le littoral Brocélien, et on apprend que le navire coulé par l'escorte appartenait à la flotte du Brocélia.

Le Brocélia agrandit sa flotte à proximité des plates-formes. De nouveau, Urbania et Greane font de même. Les tensions deviennent palpables.

Mars 1907: Les pirates s'emparent de plusieurs pétroliers et les détiennent dans les eaux du Brocélia. En raison des tensions diplomatiques, le pays refuse d'intervenir et déclare que s'il libère les bateaux, il conservera le pétrole.

Une flottille Urbano-Greanoise croise les eaux Brocéliennes pour récupérer les pétrolier.
Alors que les navires arrivent à proximité de leur cible, la flotte Brocélienne est informée de la violation de son territoire. le Brocélia demande à Greane et à Urbania de rapatrier ses navires. Les pays refusent et continuent leur opération de sauvetage.

Alors que les échanges de feu ont commencé, des navires Brocéliens arrivent sur les lieux de l'opération et se mêlent à la bataille.
Tout les navires pirates sont capturés ou coulés, trois pétroliers sont perdus, et trois des quatre navires Urbano-Greanois sont en forte avarie.

L'équipage survivant est fait prisonnier par les forces Brocéliennes, les pétroliers sont réquisitionnés. Nouvelle marée noire.

Avril 1907: Les récentes échauffourées, le coût du déploiement militaire, des marées noires, et de la perte des navires fait exploser le prix du baril dans les trois pays.

Urbania et Greane demandent à ce que leur équipage et leurs navires leur soient remis.

Juin 1907: Le Brocélia déploie assez de navires pour protéger l'intégralité de ses eaux. L'équipage Urbano Greanois est remis aux deux pays, mais les navires restent en possession du Brocélia.

Octobre 1907: Le prix du baril continue d'augmenter. Un navire de croisière Brocélien est forcé de croiser les eaux Urbaniennes pour éviter une attaque pirate. La flotte Urbanienne vient en soutient mais échoue. Brocélia fait porter la responsabilité des morts et de la perte du navire aux autorités Urbaniennes.

Décembre 1097: Le prix du baril atteint des chiffres records. Brocélia commence à montrer son intérêt pour l'installation pétrolière.

Février 1908: le GRT de Greane cède le pouvoir au peuple, Greane devient la Fédération des Cités de Greane. Le coût du pétrole et des flottes déployées près des installations menacent les caisses du nouvel état. Voulant éviter que la situation avec le Brocélia ne dégénère en guerre, le pays rappel ses navires aux ports.

Mars 1908: Le Brocélia profite de la diminution des protections des plates formes pour tenter une première capture. Celle-ci est un échec. Mais la flotte reste dans les eaux Urbano-Greanoises et reçoit régulièrement du renfort.

Urbania dénonce cette action et lance un ultimatum au Brocélia, retirer sa flotte des installations d'ici la fin du mois, ou en subir les conséquences.

Avril 1908: Les navires Brocéliens pénettrent les installations pétrolières. Urbania riposte, la bataille navale durera plusieurs jours. Les convois pétroliers sont annulés. Le prix du baril explose.

Mai 1908: Greane envoie sa flotte prêter main forte à l'Urbania pour repousser les navires Brocéliens.
Ces derniers reculent mais impose un blocus les installations.
Le trafic pétrolier reprend, mais en une semaine, la flotte Brocélienne coule et capture plusieurs pétroliers.

Les côtes Urbano Greanoises subissent de grosses marées noires.

Juin 1908: La flotte Brocéliene attaque de nouveau les installations pétrolières. A l'issu de la bataille, de nombreuses plates-formes sont endommagées, et le pétrole commence à se propager dans la mer.

Juillet 1908: Le trafic maritime est rendu impossible par le pétrole qui s'étend sur des centaines de kilomètres.
Urbania mobilise ses troupes et entre en guerre contre le Brocélia.
L'aviation Urbanienne attaque les flottes encore dans les eaux Urbano Greanoises.

Les attaques à répétitions commencent à créer des incendies.

Août 1908: le Brocélia développe ses forces aéro-navales.

Octobre 1908: le Brocélia capture l'Ile de Greane et y installe un avant poste et un aérodrome.
Greane commence à mobiliser ses troupes.

Novembre 1908: Les forces Brocéliennes débarquent sur le contient en FCG.
L'urbania envoie des troupes en renfort.

Néanmoins, il faut traverser tout le pays, et le Brocélia est hors de portée de l'aviation Urbanienne.
Alors que les troupes avancent vers le nord, elles subissent les attaques aériennes du Brocélia. Elles sont forcées d'arrêter leur progressions.

Décembre 1908: La FCG continue à perdre du territoire sur son littoral.
Urbania fortifie ses ports et ses plages.

Les forces Urbano Greanoises installent des forts et des installations anti-aériennes dans les massifs d'Urbo et de Landima.

Janvier 1909: Chute de Flatland.

Février 1909: Tentative d'invasion de l'Urbania, c'est un échec cuisant, et le Brocélia perd de nombreux navires.

Mars 1909: Les Forces Greanoises réussissent à ralentir le Brocélia à proximité de Plato.
Néanmoins le pays a perdu 90% du territoire entre la Longe et la mer.
Les Forces Brocéliennes qui tentent de traverser la Longe subissent le feu nourrit des bases d'appui feu du massif d'Urbo.
Il en est de même pour celles qui s'approchent de Landima.

Avril 1909: Guerre des tranchées de Plato.

Mai 1909: Le brocélia met en service son premier porte aéronef. Si celui-ci ne permet pas le décollage des avions, il facilite grandement de transport des aéronefs vers le continent.
A la fin du mois, il aura transporté plus de 40 avions vers l'Ile et plusieurs autres aérodromes en FCG.

Juillet 1909: Face à la suprématie aérienne du Brocélia, les troupes Greanoises sont forcées de quitter les tranchées et de se replier sur Plato.
Là, les installation anti-aériennes tiennent l'aviation Brocélienne en respect.

Août 1909: l'aviation Brocélienne cause de nombreux dommages aux forts du massif d'Urbo, les troupes au sol traversent la Longe.

Septembre 1909: Chute de Plato.
L'arrière pays possédant peu de défense, du fait de l'abscence de cités ou de grandes infrastructures de transport, c'est l'autoroute vers Greane, la capitale.

Les forces Greanoises tentent de tenir les ponts pour empêcher l'accès aux pleines de l'Ouest.

Mais c'est un échec, et à la fin du mois les 3/4 des ponts sont détruits ou tenus par le Brocélia.

Novembre 1909: Chute de Greane.
Le Brocélia occupe la moitié du territoire de la FCG.

La Coalition Urbano-Greanoise tient toujours Urbo et Landima, mais la chute de la capitale et l'occupation des plaines facilite l'accès aux massifs.

Janvier 1910: Chute d'Urbo.
Les troupes Brocéliennes commencent à avancer sur Landima.

Févirer 1910: Guerre des tranchées à Landima.
La moitié des troupes du Brocélia se trouve en FCG. L'autre moitié est divisé entre la flotte de la mer de Greane et une poigne qui reste au Brocélia.

Urbania met en service ses premiers portes aéronefs, capables de mettre en vol des petits appareils.

Mars 1910: Les batailles navales entre le Brocélia et Urbania font rage. Maisla suprématie aérienne du dernier lui fait gagner un terrain considérable.

Avril 1910: La marine Urbanienne développe le premier sous marin et commence à concevoir des cuirassés terrestres.

Mai 1910: Les eaux Urbaniennes sont débarrassées de la flotte Brocélienne.
Greane passe des accord de Corsaire avec les pirates, qui attaquent les lignes de ravitaillement entre le Brocélia et la FCG.

Juin 1910: les premiers blindés Urbaniens arrivent à Landima et changent le cours de la bataille. Les forces Brocéliennes qui ne possèdent pas l’armement nécessaire contre ce genre de véhicule perd de nombreux hommes et commence à reculer.

Août 1910: Les blindés arrivent au pied du massif d'Urbo.
Une autre colonne commence à sécuriser les ports du Grand Lac.

La flotte Urbanienne se rapproche de l'Ile, mais doit faire face à l'aviation Brocelienne.

Les trois sous--marins de l'Urbania causent de grands dégâts dans la flotte Brocélienne.

A ce moment de la Guerre, le Brocélia a perdu un peu moins de la moitié des navires déployés dans la mer de Grene.

Septembre 1910: Les Forces de Libération Greanoises sabordent les ports de la mer de Greane.
La FCG perd la majorité de sa flotte maritime, mais le Brocélia se retrouve avec une flotte nettement amoindrie.
Les lignes de ravitaillement, déjà fragilisées par les attaques Corsaires se retrouvent sapées par la Flotte Urbanienne et les attaques de sous marins.

Octobre 1910: Une attaque massive sur l'Ile détruit toutes les installations Broccéliennes, et cloue au sol son aviation.

Novembre 1910: les troupes Urbano Greanoises débarquent du Grand Lac à proximité de Greane.
Libération d'Urbo.

Décembre 1910: Début de la bataille de Greane

La résistance des forces Brocélienne à Liberty Lake est plus forte que prévue.
Les colonnes de char sont détruites par l'aviation et l'artillerie Brocelienne.

Février 1911: Les forces Broceliennes à Liberty Lake arrivent à cours de munition.
Avant de se rendre, elles sabotent les installations qui n'ont pas étés détruites pendants les 5 mois de bombardement.
Il ne reste plus rien de la ville que des ruines.

C'est la bataille la plus meurtrière de la FCG.

Mars 1911: Les Forces Urbano-Greanoises venues d'Urbo prennet Greane en Sandwich. Début du siège de la ville.
Les forces Brocéliennes font sauter les derniers ponts qui relient les plaines de l'Ouest aux plaines de Plato.

Les champs de mines et les tranchées entre Urbo et Plato ralentissent la progression des troupes au sol.

Mai 1911: Libération de Greane.
Début du siège de Prosperaj.

Juillet 1911: La flotte Urbanienne réussit à reprendre le contrôle total des eaux Urbano-Greanoises, coupant ainsi définitivement les troupes en FCG des renforts du Brocélia.

Août 1911: Libération de Flatland

Septembre 1911: Libération de Prosperaj

Décembre 1911: Libération de Plato.

Mars 1912: l'Urbania lance plusieurs assauts sur le Brocélia et réussit à établir plusieurs têtes de pont.

Avril 1912: Contre attaque des blindés Brocéliens. Si la coalition Urbano Greanoise perd plusieurs têtes de pont, l'aviation et la marine réussissent à tenir les villes et le littoral en respect.

Mai 1912: Chute de Villena

Juin 1912: Chute de Manéa

20 Juin 1912: Devant la perte de deux de ses îles les plus importantes, et l'avancée des troupes dans les plaines du sud, le Brocélia signe l'armistice.


FCG: Fédération des cités de Greane.

 

Cartes à venir (quand j'aurai le temps et la motivation)

Visites